Présentation

  • : j'aboie tu aboies il aboie.....
  • : de tout et de rien mais en randonnant
  • Contact

Qui suis-je

Un vieux blésois qui s'amuse

avec son appareil photo,

son GPS

et son ordinateur.






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 07:20

Quel temps ! Parti sous un ciel gris et un petit crachin pas très méchant, j'espérais que cette humidité se calme. Que nenni, cette fine bruine m'a accompagné pendant les 2 heures de montée. Au fur et à mesure que je progressais les gouttes grossissaient, pour finir par une pluie fine continue. J'avais prévu, ou plutôt espéré faire la descente après m'être restauré là-haut chez les espagnols, mais la pluie, le vent et le brouillard dense, m'ont dissuadés de continuer à pied. J'ai décidé de redescendre par le petit train à crémaillère, après avoir bu une bonne tasse de chocolat chaud. Ils le font très bon les Espagnols. Il aurait fallu qu'il fasse beau, que je me repose 2 heures, pour redescendre gentiment. Tant pis, ce sera pour un autre jour, ou dans une autre vie. J'étais averti que la montée n'était pas facile et c'est vrai. Des panneaux annoncent que ce sentier est de niveau difficile, car la première partie (2 km) est un chemin très rocailleux et la dernière (1,5km) est un chemin de terre raide et glissant par temps humide (pente de 25 %). Je confirme que, ce n'est pas une randonnée en Beauce, ou en Sologne. C'est court mais brutal. Heureusement que de nombreuses flèches peintes sur les rochers indiquent la direction à suivre, car se perdre dans cet énorme tas de rochers, envahi par le brouillard, ne m'aurait pas fait rigoler.

la rhune sous la pluie.
la rhune sous la pluie.

Partager cet article

Repost 0
Published by brissmi - dans divers
commenter cet article

commentaires