Présentation

  • : j'aboie tu aboies il aboie.....
  • : de tout et de rien mais en randonnant
  • Contact

Qui suis-je

Un vieux blésois qui s'amuse

avec son appareil photo,

son GPS

et son ordinateur.






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 06:42
Blois bétonne.

Fini le rond-point fleuri, les arbres, les pelouses. Maintenant on bétonne. Il y a eu une période "pavés sans joint", très désagréable. Je préférais les jolis pavés en couleur sur lesquels on pouvait marcher sans crainte de se tortiller une cheville. Le rond point apportait une image agréable et toujours fleurie. Les arbres habillaient les terrasses de ces horribles bistrots qui ne cessent de s'étendre. Un carrefour d'une grande banalité aligne, maintenant, les automobiles à 90 degrés. Pour agrémenter le tout et pour être à la mode, on en voit dans toutes les villes maintenant, des petits jets d'eau. Ne comparez pas avec les fontaines de Tours. Pas une fleur, pas un brin de pelouse. Il n'y a que du béton à voir, Le cœur de ville devient froid: c'est ça la mort, non ? Je ne parlerai pas du coût de ces travaux inutiles, alors que de nombreuses rues de la ville sont dans un état pitoyable.

Et quand on pense à ce qui est annoncé, (voir ici).

Je ne suis pas sûr que la majorité des Blésois apprécie.

Il est beau le béton !

Il est beau le béton !

Cherchez les fleurs.

Cherchez les fleurs.

Des horribles terrasses pour regarder les voitures patienter aux feux tricolores.

Des horribles terrasses pour regarder les voitures patienter aux feux tricolores.

Tout est fait pour favoriser les bistrots, au détriment des autres commerces, qui doivent fermer ?

Tout est fait pour favoriser les bistrots, au détriment des autres commerces, qui doivent fermer ?

Remarquable, l'accord du premier plan et la vue sur la vieille ville.

Remarquable, l'accord du premier plan et la vue sur la vieille ville.

Je ne vous parlerai pas du confort douillet du mobilier urbain. L'été, quand le soleil tape fort, n'y touchez pas sous peine de brulures graves !

Je ne vous parlerai pas du confort douillet du mobilier urbain. L'été, quand le soleil tape fort, n'y touchez pas sous peine de brulures graves !

Là je verrais bien du béton (il doit en rester) et un jet d'eau pour l'été prochain.

Là je verrais bien du béton (il doit en rester) et un jet d'eau pour l'été prochain.

Blois bétonne.

A suivre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by brissmi - dans divers
commenter cet article

commentaires