Présentation

  • : j'aboie tu aboies il aboie.....
  • : de tout et de rien mais en randonnant
  • Contact

Qui suis-je

Un vieux blésois qui s'amuse

avec son appareil photo,

son GPS

et son ordinateur.






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 09:18
L'incivilité de certains dégénèrés du cerveau atteint des sommets.
Comment peut-on être sale à ce point ?
Comment peut-on se moquer de la société et de ses concitoyens à ce point ?

Ce trottoir (ou plutôt crottoir) de l'avenue Maunoury, devant les anciens Haras nationaux situés entre l'impasse des villas et la rue de Signeulx, est à longueur d'année maculé avec des kilos de défécations de gros chiens. Il faut avoir le cœur bien accroché pour slalomer entre ces paquets malodorants et parfois écrasés par un promeneur distrait. Car ici il n’est pas question de ne pas regarder ou on pose les pieds. Il est même étonnant que personne ne soit tombé. Le nettoyage des trottoirs n’étant fait fréquemment que dans le centre ville, celui-ci ne voit le balai qu’une fois ou deux par an ! Les feuilles tombées cet automne ont pourri sur place, c’est la pluie et le vent qui ont fait le plus gros du travail.
Lorsque le haras se visitait, combien de fois ai-je eu honte d’être blésois en voyant des touristes étrangers descendre de leur car dans ce champ d’excréments. Malheureusement, comme les visites sont maintenant terminées pour cause de fermeture, le spectacle de notre saleté est terminé. Mais ceux qui sont venus et ont vu doivent garder en eux le souvenir de ce trottoir immonde à Blois la ville des rois !
Honte à vous tristes personnages qui volontairement amenez vos énormes chiens vider leurs boyaux sur ce lieux publique.
Honte à vous municipalité qui laissez nos trottoirs sans entretien.


undefined
Pour vous situer c'est ici en rouge.

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

Les propriétaires du chien responsable de la plus-part des souillures habitent ici

undefined

J’ai remarqué avec plaisir qu’un candidat à la Mairie mettait en avant la propreté de la ville.

undefined
Il a fait un petit sondage qui me semble parlant.

undefined
Alors si cette équipe était élue peut être n’aurions nous plus de haut le cœur en se promenant à pied.

undefined

Moi je suis virtuel !

donc pas de crotte











Repost 0
Published by brissmi - dans divers
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 17:47
Quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage, voilà ce à quoi j'ai pensé en apprenant cette horrible nouvelle :
le séquoia est mort !

La mort d'un géant.

Je le croyais immortel lui si grand si fort, il est mort, aucun médecin à son chevet pour le soigner, juste un croque mort pour constater le décès. On nous dit même qu’il serait dangereux. Il est vrai qu’en ce moment il est de bon ton de faire payer un peu plus les malades et les vieux humains, alors un très vieil arbre, quelle importance ! Abattre un sapin à Noël n’est-ce pas la coutume ?

 Un arbre dans un jardin, c’est le symbole de la vie, c’est la marque d'amour des hommes pour la nature, ça demande du respect, de l’attention.

C’était un héritage vivant laisser  par nos aïeux, il n‘avait pas été placé là par hasard entre deux palais, celui de la Justice et celui de la République. Il représentait lui la vie et c’était lui le plus grand.


Bien des fois, en traversant ce jardin, je me suis arrêté pour le regarder. Il faut dire qu’il était imposant, il en avait vu des gens passer, des enfants jouer, des vieux soldats pleurer leurs copains disparus. Il en avait entendu des Marseillaises et des discours, on lui avait laissé la garde de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays. Il sacralisait ce jardin, autour de lui en arc de cercle les monuments prenaient un sens.

Aucun orage, aucune tempête ne l’ont abattu, toujours debout, jamais vaincu, et pourtant il meurt comme pour me rappeler que personne n’y échappe, que la pollution tue les vivants sans distinction. Cet endroit devient malsain au point de faire mourir un arbre géant qui devait vivre 2000 ans. Ses branches desséchées se lèvent vers le ciel dans un dernier effort pour chercher un peu d’air pur, en vain.

Tu vas partir comme nos parents, disparaître de notre vue, mais tu resteras comme eux dans nos cœurs pour toujours. Nous resterons seuls avec nos souvenirs, et, comme toi nous allons attendre le diagnostic final. Celui qui nous enverra vers le passé, une histoire ancienne, des photos jaunies, l’oubli.


Le séquoia est apparu sur Terre il y a 200 millions d'années. Lors des grandes glaciations du quaternaire, il a disparu d'Europe et est resté confiné en Californie. Le séquoia est le plus grand et le plus gros arbre de la planète, devant le baobab, gros mais de taille réduite.

Son nom, « séquoia », vient du chef indien See-Quayah, inventeur de l'alphabet cherokee.

De nos jours, le séquoia a été acclimaté en Europe et souvent planté dans les parcs publics ou dans les grandes demeures privées, à cause de son allure imposante. La plupart des séquoias en France atteignent rarement les 40 m, le fait est qu'une grande partie de ces arbres fut plantée au début du XXe siècle. Mais certains spécimens qui ont été plantés au moment de leur introduction en France (en 1850) peuvent mesurer de 50 m à 70 m, tel que celui du parc du château de Courson (60 m), de Versailles (50 m de haut, plus de 10m de circonférence). En France, le plus gros ne mesure (que) 4,2 m de diamètre et 13,3 m de circonférence à 1 m du sol. Il est à Chalus, Vienne.





    Les feuilles sont des aiguilles en forme d'alènes, persistantes et spiralées, pointues, vert grisâtre, d'une longueur de 3 à 15 mm[1]. Elles dégagent une odeur d'anis quand on les froisse.

    Arbre monoïque. Les fleurs mâles, situées à l'extrémité des rameaux, sont minuscules et jaunâtres (mars-avril). Les fleurs femelles, ovoïdes, sont érigées au sommet d'une petite tige écailleuse et brillante. Elles donnent des fruits qui mûrissent en deux ans et se présentent sous forme de cônes ovoïdes de 4 à 7 cm, constitués d'écailles ayant la forme de losanges aplatis. Chaque écaille abrite de 5 à 7 semences aux bords ailés.

    Le bois lui-même est de couleur rouge assez vive. Il est utilisé en menuiserie en Amérique du Nord mais est peu fréquent en Europe.




 


 ça n'éxiste pas la non assistance à un arbre en danger ?


 

Ne me détacher pas je pourrais moi aussi être dangereux !

Repost 0
Published by Brisset - dans divers
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 11:35
Les plantations se poursuivent   les conneries aussi !

Le nettoyage et la remise en état a été faite

et ...

Le vandalisme continue !
Pauvre France. Mais comme l'a dit le conseil général, l'objectif est de permettre à la population de s'approprier cet espace tout en soignant l'esthétisme.  Voilà c'est fait !







GRRRRRRR.

Et pendant ce temps là les plantations continuent.


Les oiseaux vont être contents avec ces marronniers


Les outils de jardinage sont à la hauteur du jardin et du budget = 500 000 euros .


Mais que le ciel est beau ce matin


Monsieur c'est quand que vous installez un abris bus ?

Beaucoup plus d'incohérences ou incompétences municipales ICI 
En espérant que tout ce mécontentement  se retrouve dans les urnes bientôt.

Et pour finir une vue d'avion avant et aprés les travaux




Merci à tout ceux qui ont suivi.


Repost 0
Published by Brisset - dans verdun
commenter cet article
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 23:02
Comme prévu le grand jardinage a débuté.


C'est déjà beaucoup plus propre ainsi.








Il ne reste plus qu'a attendre le printemps.
.


Repost 0
Published by Brisset - dans verdun
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 18:41
Aujourd'hui je suis allé faire un tour à la bourse aux jouets anciens, ce qui m'a rappelé que je devais avoir dans ma cave  quelques unes de ces jolies petites voitures.
Je vais vous faire voir ce qu'elles sont devenues.


Le camion à lait


La TALBO LAGO

Le BERLIET

La traction 11 bl

La voiture de pompier DELAHAYE



La PEUGEOT 203

Le CITROEN 1200K


La FORD vedette

Le SIMCA cargot

Le WILLEM.


Le cargo SIMCA vitrier

Le PEUGEOT D.3.A de la poste



La SIMCA 8


Le tracteur PANHARD S.N.C.F.

La pompe à essence et les panneaux routiers.


On a joué avec ces voitures des années 1930 jusqu'aux années 1970 : ces jouets ont traversé une guerre ! Rares sont les jouets qui aient duré aussi longtemps !

Les enfants qui avaient 10 ans dans les années 1950-1960 et qui ont eu une Dinky-Toys pour leur anniversaire ou pour Noël, ou comme moi, pour de bonnes notes en classe nous avons aujourd'hui entre 50 et 60 ans.  Ces petites voitures sont passées du statut d'objet industriel à celui d'objet de collection, un véritable marché s'est structuré même s'il s'agit d'un micromarché. Pour certains collectionneurs, les Dinky-Toys sont même devenues un placement : plutôt que d'acheter des SICAV, ils préfèrent acheter des voitures miniatures car ils pensent qu'elles auront toujours une bonne valeur. Mais il n'existe pas de prix fixé à l'avance : il résulte toujours d'un marché. Certaines Dinky sont vendues 10 000 euros alors qu'il est évident que ce n'est pas leur véritable valeur. Mais il existe des dizaines de personnes qui sont prêtes à payer ce montant.

Donc toute proposition d'achat, en dessous de 1500 euros le lot, ne sera pas prise en considération.

.
Repost 0
Published by Brisset - dans divers
commenter cet article
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 15:57
Retour vers le carrefour de Verdun

ou , et ce qui devait arriver arriva...


Je le supposait
















Que dire !







Les jardiniers vont bientôt se mettrent au boulot
Repost 0
Published by Brisset - dans verdun
commenter cet article