Présentation

  • : j'aboie tu aboies il aboie.....
  • : de tout et de rien mais en randonnant
  • Contact

Qui suis-je

Un vieux blésois qui s'amuse

avec son appareil photo,

son GPS

et son ordinateur.






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 16:30
 
Ecologie

a-la-niche.jpgCe que personne n’a pu voir à Copenhague !

 denichere-1

Il est vraiment petit, petit, petit.

Un véritable moulin à vent le nabo, c’est écolo certes. Mais un moulin à vent pour nain de jardin ! c’est ri-di-cule.

La directrice de communication de Greenpeace a écrit, "il faut d'urgence prévenir Sarkozy: ici, à Copenhague, personne ne parle de son organisation, ce n'est pas du tout le sujet!" Alors qu’est ce qu’il faisait là ? de la com ?

Et à la fin, il renonce le nerveux, il se met à plat ventre devant Obama et ne parle plus d'engagements pour 2020. Oubliées les nouvelles idées écolos du président, il doit les garder pour ses dîners en ville avec Chantal Jouanno.

La conférence s'est terminée vendredi sur un accord a minima (il faut justifier la dépense) décidé par les Etats-Unis, la Chine, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du sud, l'Europe et la France ont été presque absentes du processus de décisions. De toute façon, toutes les décisions concrètes restent à prendre en 2010.

Nos écologistes se battent contre n’importe quoi, des flatulences des bovins aux gaz d’échappement de nos véhicules. Ils veulent empêcher ou bloquer notre environnement comme il est actuellement. En résumer un retour à l’âge de pierre !

Car c’est bien connu, qui n’avance recule.

Le sommet de Copenhague était censé lutter contre le réchauffement climatique. Les 193 pays participants espéraient parvenir au moins à sauver leurs petits business.

Ne feraient-ils pas mieux de s’occuper de la race humaine qui perd peu à peu sa capacité d’adaptation par manque de sélection naturelle. Dans notre monde tel qu’il fonctionne depuis des lustres cette sélection naturelle a permis le maintien de la vie sur terre. Perdre ou modifier cette grande loi et nous disparaitrons

La vie sur terre n'est qu'une succession d'adaptation au milieu de tout ce qui vit sur notre planète. Et seuls les éléments aptes à survivre, resteront. Les autres disparaitront.

La nature prend soin de nous faire tous différents de telle sorte qu'il y aura toujours des survivants aux catastrophes que nous subissons depuis des millénaires.

Cette capacité d'adaptation fonctionne dans presque tous les cas. Si ça réussi, la race en sort plus forte. Si ça ne marche pas la race disparait et est remplacée. La nature a horreur du vide, elle laisse disparaître volontiers tout ce qui est inutile.

Et la vie continue toujours différente et plus forte, plus belle, plus complexe.

Ces catastrophes ou plutôt ces modifications du milieu font partie de notre vie et il ne nous est pas possible de contrôler quoi que se soit.

Et pourtant il y a des gens bien pensant qui voudraient que rien ne change.

Ces personnes qui s'émerveillent devant la diversité des êtres vivants, animaux ou végétaux, de leur capacité à traverser les siècles en s'adaptant, en s'intégrant dans la chaine alimentaire en perpétuelle évolution. Et bien ces gens là voudraient lutter contre les éléments plutôt que se préparer tranquillement à s'adapter. Ils voudraient conserver leur petit confort, leurs affaires florissantes.

Alors ils vont empêcher le niveau des océans de monter ou descendre, le climat de se réchauffer ou de se refroidir, là, ça devient comique. Pourquoi ne pas empêcher la terre de tourner ?

Des chercheurs suggèrent qu'il vaudrait mieux investir dans des programmes permettant de s'adapter au changement climatique plutôt que de le stopper. Cela serait beaucoup plus rentable et efficace. C’est tout à fait mon avis.

Par exemple : plutôt que d'essayer de changer le climat en cas de sécheresse régulière, il est plus efficace de changer ses pratiques de consommation d'eau. D'arrêter l'irrigation traditionnelle et aider les peuples des pays les plus chauds à s'équiper en matériel d'irrigation moins gourmand en eau et à adapter leurs pratiques agricoles, à isoler leurs habitations, etc. serait bien plus efficace.

a-la-niche.jpgAller, toi le prétentieux sauveur du monde, va jouer avec ta Barbie au Maroc et laisse moi rigoler (jaune).


Dessin original de dominique Denichère

Partager cet article

Repost 0
Published by brissmi - dans politique
commenter cet article

commentaires